Apprendre, la force de la nature

Visiter les salles

Apprendre
dans la nature

Apprentissage
et alimentation

La nature comme source d’innovation

Apprendre
avec son corps

Apprendre dans la nature

Outre ses effets sur la santé, certaines études semblent indiquer que la Nature aurait également des effets bénéfiques sur l’apprentissage. Bonne nouvelle ! Mais de quels bénéfices parle-t-on ? Est-ce que la Nature a le pouvoir de potentialiser nos capacités d’apprentissage ? Est-ce que demain, il me suffira d’entourer de mes bras le tronc d’un arbre pour être enfin capable d’apprendre le russe ?

Apprentissage et alimentation

« Le cerveau ne se nourrit pas que de stimulation intellectuelle. Faire et défaire quelques millions de synapses par seconde exige une alimentation équilibrée, une bonne oxygénation et de l’exercice physique. »

Dehaene, S. « Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines », Éd. Odile Jacob, Sept. 2018.

La nature comme source d’innovation

Notre intérêt, voire notre fascination pour la nature, seraient dus à une connexion innée qui relie l’Homme à la Nature, connue sous le concept de Biophilie et développée par le biologiste Edward O Wilson. Selon cette hypothèse, l’homme aurait maintenu au fil des siècles, comme inscrit dans son génome, une connexion et une appétence pour la nature qui se traduiraient par une attirance toute particulière pour le monde du Vivant.

Apprendre avec son corps

Relier le corps à la tête n’est pas une idée nouvelle, déjà sous l’Antiquité, la nature était louée pour ses bienfaits sur l’âme et l’esprit. De là à en conclure qu’il suffirait de bouger son corps pour activer ses mécanismes d’apprentissage, le pas est tentant à franchir.