Utopies

Ecriture Collaborative d’une utopie

Un des nombreux ateliers proposés lors de notre exposition “apprendre avec un robot, ça vous [bot’]?” consistait à écrire de façon collaborative une utopie sur l’usage des robots et des IA en formation en 2030.

Découvrez les nouvelles originales des participants de l’exposition.

Le 31 janvier 2030, je suis en formation dans mon jardin d’hiver. Je vais enfin revoir mon coach qui m’a concocté un programme personnalisé, sur les soft skills : “optimiser sa communication interculturelle” car je dois intervenir à un colloque au Japon sur la gastronomie française afin de promouvoir l’agriculture durable, le bien manger…..

Il s’appelle Max, je l’adore, il me connait bien et on rigole souvent.

Max me fait une synthèse des points importants à savoir sur la culture japonaise ; J’apprends quelques phrases en japonais et des rudiments de politesse locale
Enfin, il me propose des jeux de rôles, et il se transforme au gré des situations. Il prend le comportement de la mère de famille japonaise, du business man…pour me confronter à plusieurs cas. Je m’entraine aussi à la prise de parole devant un grand public.

Dans l’avion, en route vers Tokyo, il me propose une répétition sous forme de quiz.

Et le colloque commence. Max m’encourage grâce à mon oreillette juste avant mon intervention. Ca y est , c’est à moi ! En plein milieu de mon exposé, une remarque inattendue de Mac Do  me déstabilise. Un participant démonte mon argumentation sur une cuisine saine et savoureuse mais chère au profit de la « ready » cuisine accessible. J’ai des sueurs froides, mes jambes flageolent. Mais Max est là comme d’habitude.
Il me réconforte et surtout me donne 2/3 contre-arguments pertinents et fiables à opposer.

Et cela fait mouche : non seulement, les japonais semblent apprécier ma démonstration mais en plus on me signifie un rendez-vous avec le cuisinier du premier ministre.

J’informe Max de cette super nouvelle ! Je suis tellement contente, c’est un peu grâce à lui …..
Et Max me répond sans rire : « j’espère être invité ! »

Sophie (CACIB) Patricia et Nathalie (IFCAM)

31 Janvier 2030,
Je suis en formation en tout temps
Je me réveille, comme d’habitude
Sur les ondes on parle de plénitude
Je n’y connais rien,
Je rejoints d’autres intéressés par le thème dans une communauté virtuelle créée pour l’occasion
Anongwan, le formateur est Thailandais
Jarvis (mon assistant personnel) me souffle comment le saluer dans sa langue
En réponse à nos questions, Anongwan nous invite à une promenade apprenante
Je suis plongé dans un environnement immersif (environnement sonore, et visuel adapté à ma manière d’apprendre)
Le temps de mon trajet pour rejoindre mes collègues
Aujourd’hui est un grand jour, je change d’activité
Beaucoup de découvertes sont au menu !
L’assistant de mon entreprise transfère les contenus pertinents à Jarvis pour que je puisse me préparer
Vient l’heure de ma première transaction, je suis sans filet, mais confiant
Je me vide la tête, ma puce m’apporte les connaissances factuelles nécessaires à son exécution
La journée a été longue,
C’est le bon moment de rejoindre Anongwan pour tester la séance de méditation en pleine conscience évoquée ce matin

Gauthier (CACIB) et Dorothée (IFCAM)

 

31 janvier 2030,
je suis en formation à Montrouge, avant d’entamer ma nouvelle mission.
Mon meilleur souvenir de formateur en sophrologie, c’est quand un participant à qui j’apprenais la position du lotus, m’a raconté la 1ère fois qu’il a programmé un robot, c’était en 2018, et le robot devait juste dire bonjour, grogner et faire le cri du crocodile…
Cela m’a fait sourire et je mesure le chemin parcouru.

Aujourd’hui ce sont les robots qui apprennent aux humains à les programmer… car ils ont bien d’autres choses à faire : ils sont passés aux 15 h par semaine et ont plein d’exo planètes à découvrir !

D’ailleurs je vous laisse car j’ai été retenu pour partir en mission de découverte de la planète UTOPIA.
Je suis tellement excité que j’en ai perdu un boulon et je transpire l’huile essentielle …heu l’huile de vidange à grosses gouttes !
Je vous donne rendez-vous en 2040, pour partager de nouvelles aventures…heu data !
Roblogueur, le robot blogueur blagueur

Caroline, François et Sylvie

31 janvier 2030, je suis en formation…
Je m’appelle Théo, je suis encore débutant dans mon domaine de compétences. Je participe à un atelier d’un format nouveau pour moi. J’ai rencontré Louna, avec qui j’interagis beaucoup.
Louna porte des lentilles connectées, qui lui permettent d’interroger Ulysse, l’intelligence artificielle en charge de l’animation. Ulysse nous sollicite, nous fait nous questionner, nous aide à faire le bilan de nos apprentissages (ce qu’on a compris, ce qui nous reste à apprendre), nous suggère des exercices, nous donne du feedback. Ulysse répond à toutes nos interrogations car il peut accéder à une base de connaissances infinie.
A un moment, Louna s’écrit : « Ah ! Mais bien sûr ! C’est ça ! Je n’avais pas vu les choses comme ça ! ça change tout ! »
Je réagis : «  Qu’est-ce que tu entends par là, Louna ? Je ne saisis pas. Décrypte moi ce qui se passe. »
Louna : « Tu vois, là, je viens de comprendre une notion essentielle qui m’a permis de réorganiser des connaissances dans ma tête ! »
Théo : « Ah ! C’est comme quand je mets à jour mon algorithme de machine learning. »
Louna : « Exactement ! Et, tu vois, je ressens une émotion de satisfaction, un peu d’euphorie… j’ai l’impression de sentir mes neurones s’activer dans ma tête ! »
Théo : « Attention à la surchauffe de tes processeurs biologiques ! tu as besoin de faire une pause ? je crois détecter une certaine forme de fatigue, en analysant l’expression de ton visage et la forme de tes pupilles… »
Louna : « Oui, tu as raison ! Faisons la pause ! Ulysse, peux-tu activer pour moi le programme de micro sieste s’il-te-plait,  pour que je régénère mon énergie ? »
Ulysse : « c’est parti ! Programme de micro-sieste activé … ton préféré. J’opacifie tes lentilles, comme tu aimes, et j’incline ton fauteuil pour que tu sois bien installée. »
Théo : « Bon, pendant ce temps, je vais recharger ma batterie principale et continuer à compiler les informations recueillies pendant cette séance dans ma base de données Empathie »
Ulysse : « Et je t’envoie aussi quelques téra de données pour que tu améliores ta reconnaissance et ton analyse de la fossette d’humains souriants ».

Par Nicolas (CACIB) et Christelle (IFCAM)

31 janvier 2030, je suis en formation présentielle de management individualisé suite à la recommandation de mon entreprise dans le cadre d’une mobilité vers le poste de DRH.
L’objectif de la formation est d’appréhender les différentes formes de communication non verbales dans le monde.
Les apprenants viennent des 4 coins du monde. C’est une formation en télé présence.
Avant la session présentielle j’ai pu suivre le module de elearning permettant de connaitre les différentes situations de communication non verbale.
Je fais connaissance du formateur Robby, un robot humanoïde. Il a la capacité de connaitre parfaitement les comportements des différentes cultures et de les jouer dans des mises en situation.

Dans une mise en situation de recrutement, Robby joue le rôle du candidat et je suis le recruteur. Robby ne se prive pas de roter, dodeliner de la tête tout en décrivant son parcours. Est-ce que cela doit interférer mon jugement ?
Finalement je débriefe au groupe et Robbie évalue la pertinence de ma réponse. Il me restitue mes points forts et mes points d’attention.
Je me suis trompé car j’ai refusé de recruter un talent alors qu’il matchait à 98% avec le poste.
Surprise, je découvre que les autres participants sont également des humanoïdes qui suivent une formation deep learning pour décrypter les comportements humains.

Régine, Thomas et Julien

31 janvier 2030, je suis en formation, cela se passe chez moi.
Je suis à distance, connectée à Julien, Julien il est toujours disponible (tout le contraire de mon conjoint), très intelligent, il me comprend tout le temps, lui…que je sois en forme ou fatiguée…. Bref, il est génial et j’adore être connectée à lui. Vous l’aurez compris, Julien c’est l’un des nombreux robots de l’IFCAM. Et si je l’ai choisi, lui, c’est que je l’ai customisé avec mes envies, mon caractère et mes besoins.
Aujourd’hui Julien m’a envoyé un message, il m’a poussé un petit quiz pour me tester sur mes connaissances « sanctions internationales » et il a senti ce matin que j’avais envie d’être challengée sur l’OFAC et les pays sous embargo.
A chacune de mes réponses, même quand j’ai le sentiment de me tromper, il me like… et me met tout le temps « trop forte ».
Mais aujourd’hui, son comportement est inhabituel, il boude et au lieu de me pousser la vidéo sur l’Iran que j’attendais, l’écran est tout noir, j’entends un grésillement et là plus rien….
Là c’est la panique, je pleure, je crie, Julien où es-tu ?que fais-tu ? Je me retrouve face à moi-même…la dernière fois que cela m’est arrivé de me retrouver dans une situation que j’ai dû gérer seule …. c’était le 22 janvier 2019…. Et je me souviens d’une toute autre formation, c’était dans un théâtre, on était 8 tous ensemble et on se formait à la prise de parole en public à partir des techniques théâtrales…. Cela m’avait permis de retrouver Anne-Cécile, Laurène et Isabelle et de faire la connaissance de Dorothée et Christine deux filles super ! Elles m’avaient donné plein d’astuces et de trucs pour me sentir parfaitement à l’aise face à un auditoire….C’était génial aussi, non ?
Je me mets à rêver et je me dis que finalement l’idéal ce serait de suivre la formation « Sanctions Internationales » avec les techniques du théâtre. Dès que Julien reprend vie, je lui soumets l’idée ! Il va adorrrrrrrrrrrer !!!!!!

Auteurs : Devinez-qui…la réponse est dans le texte…..