Apprendre, le cerveau livre ses secrets

Pourquoi une expo sur le cerveau et l’apprentissage?

La formation professionnelle se transforme pour répondre aux nouveaux enjeux de l’entreprise et de ses collaborateurs. En effet, les métiers évoluent de plus en plus vite, à l’instar des outils digitaux et méthodes de travail qui amènent de profondes transformations dans le quotidien des collaborateurs. Et si une chose est sûre, c’est que le temps et l’énergie de chacun est précieux, alors quand il s’agit d’apprendre, il vaut mieux avoir tous les ingrédients pour le faire efficacement.

Malheureusement beaucoup ignorent le fait qu’il existe des stratégies à mettre en place pour mémoriser plus efficacement des informations, et ne les mettent donc pas en application.
En effet, les études montrent malheureusement que les stratégies utilisées spontanément par les apprenants sont trop souvent sous-optimales. Cela conduit non seulement à une moindre efficacité d’apprentissage, mais peut parfois même entrainer un sentiment de perte de temps, une impression d’inutilité de la formation, et jusqu’au désintérêt pour toute forme d’apprentissage. Il convient donc de redonner aux apprenants les clés de la montée en compétence.

Mais s’il est crucial d’enseigner aux apprenants les méthodes efficaces dans leur apprentissage, il est tout aussi essentiel d’apporter aux formateurs eux-mêmes les clés de compréhension des méthodes pédagogiques qu’ils utilisent. Revenir à certains fondements de l’efficacité pédagogique peut alors donner des grilles de lecture éclairantes. Cela peut notamment renforcer un esprit critique aux pléthores de méthodes et d’outils arrivant toujours plus nombreux sur le marché, facilitant ainsi le travail du formateur dans son quotidien et ses démarches d’innovation pédagogique.

Que propose l’expo
« Apprendre, le cerveau livre ses secrets » ?

L’IFCAM propose ici un cheminement dans votre cerveau, pour comprendre quels sont les ressorts de la mémoire, de l’apprentissage, et de la récupération des souvenirs. Mais plus qu’une exposition, l’IFCAM vous invite ici à devenir acteur de votre apprentissage, à mettre en action des nouvelles façons de travailler et d’apprendre, tout au long de la vie.

Cette exposition est centrée sur les sciences cognitives , et en particulier la psychologie cognitive et les neurosciences. Elle présente des méthodes efficaces selon des données scientifiques éprouvées, mais surtout, elle vous invite à questionner vos pratiques d’apprentissage !

L’exposition est construite comme une expérience au sein même du campus Silvae de l’IFCAM. Elle se décline ainsi autour de quatre temps forts, incarnés en quatre parcours dans lesquels vous êtes invités à naviguer :
– De l’expérience au souvenir, suivre un nouvel apprentissage dans notre cerveau

– Être attentif et actif pour apprendre, expérimenter par des mises en situation

– Difficultés et erreurs font partie prenante de l’apprentissage

– La consolidation de la mémoire, faire en sorte que l’apprentissage dure

Pour répondre aux enjeux de tous les acteurs de l’entreprise apprenante, ces parcours sont déclinés en deux volets : le premier à destination des apprenants et l’autre à destination des formateurs.

Temps 1 : De l’expérience au souvenir, suivre un nouvel apprentissage dans notre cerveau

Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsqu’un nouveau souvenir se forme ?
Plongez dans les méandres des réseaux de la mémoire et découvrez comment, à partir de la somme d’expériences singulières, un apprentissage se fait.

Ce premier temps vous invite également à la « métacognition », autrement dit, à penser sur vos propres pensées. Lorsque vous apprenez, quelle est l’étendu de vos connaissances ? Et quelles sont les stratégies que vous adoptez pour apprendre et atteindre vos objectifs ? Prendre ainsi de la hauteur sur nos pratiques, et nos savoirs est en effet un des piliers d’un apprentissage efficace.

Temps 2 : Être attentif et actif pour apprendre,
mise en situation

Rien de tel qu’être face à son propre fonctionnement pour être convaincu ! Au sein de ce deuxième parcours, ludique et interactif, vous serez donc invités à expérimenter par vous-même le fonctionnement de votre cerveau face à l’apprentissage.

Saurez-vous rester attentif(ve) pour résoudre l’énigme ? Ces mises en situation vous permettront de comprendre que l’attention est un filtre qui nous permet de nous focaliser sur certaines informations seulement. Dans cet espace, vous pourrez également prendre conscience de la fragilité naturelle de votre attention, notamment face aux sollicitations extérieures, et du rôle de vos intentions dans la protection de l’attention.
Il sera également question de charge mentale, appelée aussi charge cognitive. Cette charge correspond à un coût pour notre cerveau, celui du traitement des informations à analyser à un temps t. Elle dépend de différents facteurs : les informations en elles-mêmes (nombre et difficultés), mais aussi l’état interne dans lequel se trouve l’individu (fatigue, stress, motivation, …), et enfin l’environnement et ses sollicitations. Ainsi pour rester attentif dans l’apprentissage, cette charge cognitive doit rester à l’équilibre, nos ressources étant alors en adéquation avec les informations à traiter.

Aussi, il sera question de fatigue mentale, qui s’installe naturellement avec le temps passé sur une tâche et qui entraine des baisses de concentration et de performance. Pour contrer son accumulation, une seule pratique efficace : la pause ! Et pour que celle-ci soit effective, il faut changer la nature de la tâche que l’on demande à notre cerveau. Lors d’un apprentissage, une bonne pause est donc de marcher, de discuter simplement avec quelqu’un, ou encore de fermer les yeux une minute, … cela booste la concentration

Temps 3 : Difficultés et erreurs font partie prenante de l’apprentissage

Et s’il fallait passer par la désillusion pour retrouver toute la magie de l’apprentissage ?
Dans ce 3ème espace, votre métacognition sera mise à contribution : êtes-vous bien sûr(e) de ce que vous savez ? Mais surtout, êtes-vous sûr(e) de ce que vous ne savez pas ?

Par des mises en situation, les visiteurs sont invités à se réconcilier avec l’erreur et le test. En effet, toutes les études comparant les stratégies d’apprentissage, montrent que se tester est extrêmement efficace pour améliorer la mémorisation. Que ce soit à travers des mises en situation, des études de cas, ou simplement un quiz, en retrouvant par soi-même l’information on renforce activement son apprentissage. Un feedback ou une correction reçue ensuite est alors d’autant plus assimilable ! Le test c’est LA méthode pour permettre à notre cerveau d’apprendre.

Temps 4 : La consolidation de la mémoire, faire en sorte que l’apprentissage dure

Dans un dernier espace, vous serez invités à vous plonger dans les mécanismes de consolidation de la mémoire. Savez-vous comment permettre à votre cerveau d’ancrer un nouvel apprentissage dans la durée ?

Il sera ici question de l’oubli, qui s’installe naturellement avec le temps.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est nécessaire de se laisser un peu oublier pour apprendre durablement. En effet, laisser suffisamment de temps entre plusieurs sessions d’apprentissage, juste assez pour oublier légèrement et faire l’effort de retrouver l’information, booste la rétention de l’information sur le long terme !
Et qui dit oubli, mémoire et apprentissage, dit … sommeil ! Comme le sommeil fait partie intégrante de la consolidation des apprentissages, vous terminerez cette exposition avec quelques conseils pour mieux dormir…

Apprendre, le cerveau livre ses secrets.

Si vous êtes curieux d’apprendre à apprendre, et de vous redécouvrir à travers le fonctionnement de votre cerveau, l’exposition « Apprendre, le cerveau livre ses secrets » est faite pour vous !